L’aquaponie est une méthode de culture ancestrale permettant l’élevage de poissons et la culture de végétaux tout en générant une économie d’eau conséquente, comparé à une culture traditionnelle en pleine terre. Nous comprendrons donc son étymologie provenant des termes aquaculture, défini par l’élevage de poissons et hydroponie, qui est une méthode de culture hors sol. L’aquaponie est basée sur le principe de mutualisme entre les poissons, certaines bactéries et les végétaux.

Lors de leur vie, les poissons rejettent de l’ammoniaque (NH3), devenant toxique pour ces mêmes individus, si il est présent en trop grande quantité dans leur milieu de vie. Ceci explique en partie, les changements d’eau réguliers que demandent les aquariums domestiques. En milieu aquatique, cet ammoniaque est transformé par l’intervention de Bactéries. Cette transformation est caractérisée par le cycle de l’azote. Autrement dit, des bactéries, les nitrosomonas vont oxyder l’ammoniaque en nitrite (NO2−) pour créer de l’énergie. Ces nitrites (NO2−) sont aussi extrêmement toxiques pour les poissons. C’est pourquoi d’autres bactéries, les nitrobacter, vont intervenir et transformer les nitrites en nitrates (NO3-).

Schéma aquaponique

Dans la nutrition des végétaux, nous pouvons observer une multitude de macro et micro-éléments nécessaires à leur bon développement. Cependant, parmi tous ceux-là, trois macro-éléments semblent être les composés de base de la nutrition des plantes, l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K). De plus, l’azote est majoritairement assimilé par les végétaux sous forme de nitrate. Or nous venons de voir que poissons et bactéries sont sources de nitrate et que les plantes sont en quête de ce composé. Toute l’ingéniosité de l’aquaponie réside dans le couplage de l’aquaculture, productrice de nitrate et la culture de végétaux, consommatrice de nitrate. Ainsi les poissons, en rejetant de l’ammoniaque vont permettre à certaines bactéries de produire de l’énergie. En résulte de la production d’énergie par les bactéries et de nitrate qui va permettre la nutrition des plantes. Les plantes, en se nourrissant du nitrate contenu dans l’eau va filtrer celle-ci et donc permettre la purification de l’eau nécessaire à la vie et au développement des poissons. Nous voyons alors, que tous les acteurs composants ce cycle interagissent de façon bénéfique. L’aquaponie rend possible la culture de végétaux et l’élevage simultané de poissons, tout en générant une économie d’eau conséquente.